Provence

2019
dsc copier

Les millésimes se suivent mais ne se ressemblent pas en Provence.

Après un millésime 2018 généreux (car pluvieux) mais à l’état sanitaire plus délicat, 2019 semble opposé pour le moment. En effet le printemps a été marqué par une fraîcheur inhabituelle dans la région entraînant une plus faible multiplication cellulaire dans les baies pendant leur phase de croissance. S’en est suivi une longue période de sécheresse accompagnée d’un intense épisode caniculaire le 28 juin limitant à l’approche de la maturation finale la taille des baies est le rendements en jus. Cette période estivale très sèche et chaude a également retardé la maturation et 2019 accuse une retard d’environ 1 semaine par rapport au millésime précédent.
Nous le savons la nature peut être cruelle par instant (comme ce bref épisode de grêle sur les Coteaux varois mi-août) mais également généreuse. Alors que les craintes se multipliaient à l’aube des vendanges, empreint d’un déficit hydrique historique laissant craindre de faibles rendement en jus et des maturités plus hétérogènes. La température commença à baisser début septembre avec des nuits plus fraîches relançant le processus de maturation. Puis, finalement, une pluie généreuse le 10 septembre (entre 30 et 50mm généralisé sur toute la Provence) suivi d’un mistral modéré les jours suivants relance le vrai potentiel qualitatif de ce millésime 2019, d’autant plus que les raisins ont été épargnés cette année par les maladies.

Les perceptives sont bonnes et les voyants au verts pour ce mois de septembre 2019 qui nous permet d’entrevoir un grand millésime.

Nos vins de Provence