Languedoc

2005

2005 est marqué par un déficit pluviométrique de l’ordre de 40 % par rapport aux normales sur la période allant de février à août. Bien que les épisodes pluvieux soient rares et d’intensité moyenne, entre 10 et 40 mm, les pluies sont espacées mais efficaces, si bien qu’à la veille des vendanges on n’observe pas de stress hydrique marqué sauf pour certaines Syrah sur les terroirs de schistes à Saint Chinian.

Début septembre, des épisodes orageux  ont engendré de fortes pluies mais pas de grêle entraînant une grande hétérogénéité de précipitations en fonction des villages.

Comme souvent mi septembre, le vent du Nord a ensuite permis de sécher le raisin.