Languedoc

2008

L’automne et l’hiver sont marqués par des précipitations déficitaires de près de 30% par rapport à une année normale ; un déficit compensé, en partie, par une très bonne capacité des pluies de printemps à reconstituer les réserves souterraines. Après un début du mois d’août chaud, un temps plus frais à compter du 15 s’installera jusqu’à fin septembre avec des minimales allant parfois jusqu’à 4°C la nuit durant la période. En dépit des conditions contrastées et humides propices au développement du mildiou dans notre région, l’état sanitaire des raisins demeure assez satisfaisant.

2008 est ici un millésime tardif et frais, les baies ont conservé un niveau élevé d’acidité, intéressant pour l’équilibre mais qui excluait toute recherche d’extraction et de haute concentration.