Provence

2018
dsc copier

Un début de campagne humide qui se termine par du soleil, un millésime tout en contraste sur la Provence qui n’aura pas laissé de répit aux hommes.

Le Sud de la France a été marqué par un printemps très pluvieux, avec de nombreux orages sur la vallée de l’Arc et le Sud Est d’Aix-en-Provence, favorisant fortement l’implantation du mildiou sur les vignes. Aussi, le travail des vignerons a dû être très minutieux pour maintenir le joli potentiel de début de saison et la belle sortie généralisée.

L’été a été très chaud voire caniculaire dans certains secteurs mais avec des nuits plus fraîches qu’en Languedoc. La présence du Mistral et ces nuits tempérées ont favorisé un bon état sanitaire général notamment dans les terres quand le vignoble en bord de mer a dû faire face à plus d’humidité et donc de précocité dans les dates de récoltes.

Les vendanges furent par conséquent très étalées, grâce à une maturation lente mais aussi un mois de septembre sec.

Les volumes repartent à la hausse après une petite année 2017 mais avec une certaine hétérogénéité tout de même. La récolte fut belle sur l’Ouest de la région plus épargnée par les orages.

On notera une baisse de volume sur le haut et centre Var dans les secteurs impactés par la grêle de cet été.

Ce millésime 2018 sera sous le signe des syrahs moins sensibles au mildiou que les grenache, sans trop de concentration et aussi de jolis rendements sur les cinsault aux acidités modérées. Les Rolle sont généreux avec une belle aromatique.

Nos vins de Provence